Inauguration de la Basilique Sainte Anne

La cérémonie d’inauguration de la basilique Sainte – Anne s’est déroulée le 25 mars 2011, sous la tutelle du président de la République et son épouse, marraine des travaux de réhabilitation du sanctuaire du souvenir de la France Libre.
Une cérémonie riche en sons et en couleurs

 

Trois allocutions ont ponctuée la cérémonie à savoir le mot de bienvenue de l’Administrateur Maire de Poto-Poto Jacques Elion OKOKO, la présentation de l’ouvrage restauré par l’un des responsables de la commission de suivi des travaux de réhabilitation et le mot de circonstance du ministre de la culture et des arts.

Souhaitant la bienvenue à tous ceux qui sont venus dans sa circonscription administrative pour prendre part à cette cérémonie, Jacques ELION n’a pas manqué de souligner le caractère sacré que revêt le monument historique. En effet, conçu par l’architecte français Roger ERREL, en mai 1943, l’ouvrage a été mis en service en novembre 1949, puis fortement dégradé, en 1997, suite aux événements sociopolitiques que le Congo a connus.

Prenant la parole, monsieur Jacques ZOULA vice président de la commission de suivi des travaux de restauration de la Basilique Sainte Anne, a indiqué que l’opération concernait, outre la réhabilitation du toit complètement endommagé, la finition des cloches et l’ossature de la flèche imaginée par l’architecte Roger ERREL. Les travaux qui débutèrent effectivement, en 2007, ont porté, entre autres, sur les lots suivants : la maçonnerie, le dallage au sol, la penture l’électricité, la sonorisation.

Travaux complémentaires ont consisté en la Menuiserie métallique, la Pose de la pierre du déambulatoire, l’aménagement d’une toilette intérieure, la décoration des marches de l’hôtel, la pose de six portes extérieures de la basilique, l’exécution de la grille du baptistère et du tabernacle, la décoration de la mezzanine, la pose du portail métallique l’exécution du nouveau baptistère et du tabernacle.

Onze entreprises étaient chargées de réaliser ces travaux. Il s’agit de la société d’Exploitation Navel, Industrielle Golliard et l’entreprise JARMIAS, BOKOLE, CET, MARIO, La PAIRE, LEFORT, KOREA – KUMUNSAN – GROUP, RIC MERCER, MAYELA, DELTA FORCE ONE, HYPPO CAMPE et de SPORT AFRIQUE.

Son plan actuel de l’ouvrage présente un octogone concave qui rappelle la coupe d’une tige d’euphorbe. L’ouvrage est réalisé en béton armé et recouvert d’écailles céramiques identiques aux tuiles existantes.

La flèche est élevée à 52m au dessus de la tour carrée, soit 78,50m du sol. La structure de la flèche est en forme d’étoile avec, à sa base, une ouverture de 5m de haut située aux sommets des quatre angles rentrants. Les poteaux encadrant l’ouverture sont espacés de 2,10m. Les poteaux situés aux quatre extrémités de l’étoile sont espacées de 6,60m entre nus extérieurs. La flèche est découpée tous les 2,50m jusqu’à 10m puis tous les 3m jusqu’au sommet.

Par ailleurs, cinq cloches d’un poids total d’environs 3tonnes, enrichis l’imposant clocher de la Basilique Sainte Anne. Elles sonneront les notes de MI, SOL, BEMOL, LA, BEMOL, LA, SI, tout en formant un accord majeur jusqu’à la cinquième note.

La première cloche, appelée DEO GRATIAS, sonne pour la grande Gloire de DIEU, tout en remerciant le président Denis SASSOU N’GUESSO et son épouse, mécènes de la réhabilitation du Sanctuaire. La deuxième, quant à elle, destinée à inviter le peuple de DIEU à l’office dominical et aux célébrations quotidiennes, est baptisée DEI VERBUM et dédiée à Monseigneur Anatole MILANDOU, Archevêque de Brazzaville qui a fait exécuter l’œuvre de réhabilitation.

La troisième cloche, baptisée ELIKIA, symbolise l’an 2010, année du souvenir du cinquantenaire de l’indépendance du Congo. Elle sonne pour chanter l’espérance et la foi de tous les fidèles de la paroisse représentée par le conseil pastoral.

La quatrième, NKOKO ANNA, symbole de l’année sacerdotale, sonne en reconnaissance du dur labeur et de la disponibilité de la commission de réhabilitation et de tous les généreux donateurs qui ont contribué à la rénovation du sanctuaire.

Enfin la cinquième, baptisée LIBONZA, le don, est l’image symbole des architectes et réalisateurs morts ou vivants du majestueux monument.

Exécutés par la Délégation générale des grands travaux les travaux du clocher ont duré 5 mois.
Le ministre de la culture et des arts, Jean Claude GAKOSSO, dans son mot de circonstance a loué les efforts entrepris par le couple présidentiel et surtout de la première Dame Antoinette SASSOU N’GUESSO qui n’a jamais rien ménagé pour mobiliser les ressources nécessaires à la réhabilitation de la Basilique. Elle aura pleinement joué son rôle de marraine du projet avec abnégation, dévotion et admiration.

La deuxième étape de la cérémonie a été marquée par la mise en service de la Basilique Sainte Anne, par le président de la République et son. Les deux ont procédé à la visite de l’ouvrage.
La cérémonie a été sanctionnée par une messe inaugurale dite par Monseigneur Anatole MILANDOU, Archevêque de Brazzaville, en présence du cardinal monsengwo, l’envoyé spécial de sa sainteté le pape BENOIT XVI.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *