Lancement des travaux de la municipalisation accélérée du département de la Bouenza

Le président Denis SASSOU NGUESSO a procédé, le mercredi 02 mars 2016 à Madingou, devant les corps constitués nationaux et diplomatiques, ainsi que des populations visiblement heureuses, au lancement des travaux de la municipalisation accélérée du département de la Bouenza.

Au coût prévisionnel de 450 milliard, ce programme pluriannuel permettra de revitaliser la Bouenza par la modernisation tout azimut des infrastructures administratives et socio-économiques.

A cette occasion, le Préfet du département de la Bouenza, monsieur Célestin Tombé Kendé, a souhaité la bienvenue au couple présidentielle ainsi qu’à toutes les personnes qui ont effectué le déplacement de Madingou. Aussi, a-t-il rappelé, la multitude des chantiers entrepris avec succès par le chef de l’Etat d’une part, ainsi que son engagement lors de son adresse de nouvel an 2016 : « Un autre engagement auquel l’Etat ne doit se dérober en 2016, c’est la municipalisation accélérée du département de la Bouenza et l’organisation de la fête nationale à Madingou. Les populations de la Bouenza sont en légitime attente de la réalisation de cette promesse. Elle doit être tenue ». Fin de citation.

   
En sa qualité de président du comité technique de la municipalisation accélérée, le ministre à la présidence de la République, chargé de l’Aménagement du territoire et de la délégation générale aux grands travaux, monsieur Jean Jacques BOUYA, au-delà de sa convergence des vues avec le préfet, a évoqué le caractère régalien de l’Etat dans l’économie de marché qui, en dépit de la conjoncture difficile, entend transfigurer l’armature urbaine par une approche de développement endogène en fortifiant les systèmes locaux de production et en valisant le savoir-faire. La municipalisation urbanise les villes, en fait des lieux privilégiés d’attirance des investissements directs.
A cet effet, il est prévu la réalisation des ouvrages de premier périmètre indispensables pour les festivités de la fête nationale à Madingou, à savoir : construction et équipement du Palais présidentiel, des villas des hôtes, du tribunal de grande instance et des logements des magistrats, du siège du conseil départemental et de la résidence de fonction, de l’hôtel de ville avec résidence de fonction ; construction du boulevard du défilé de 500m de long sur 22m de large, de la gare routière, du marché moderne, du stade municipal de 7000 places, de 58 logements sociaux, d’une centrale thermique de secours de 2x1350KVA ; modernisation, renforcement et extension des réseaux électriques ; installation d’un nouveau système d’adduction d’eau potable; aménagements et bitumage des voiries urbaines de Madingou sur 26,1 km.
Lancement des travaux de la municipalisation accélérée du département de la Bouenza
Si les chefs-lieux de sous-préfecture bénéficieront des sièges des mairies et de sous-préfectures, avec logements de fonction, de l’électrification, de la construction des écoles et autres centres de santé intégrés ; Nkayi bénéficiera également de 17km de voiries, d’un stade de 7000 places ; Mouyondzi pour sa part, bénéficiera de 15,75km de voiries, d’une plate-forme sportive de 2000 places, du renforcement des lignes THT.
Pour Jean Jacques BOUYA, le président de la République, avec un actif enrichi de réalisations qui touchent toutes les sphères de la vie des populations, fort de son expérience dans la gestion de la chose publique, le peuple souverain qui n’est jamais, ni dupe, ni ingrat, saura valoriser les acquis de ses réalisations et se déterminer en conséquence.
Effectivement, quand viendra le moment de la délibération, à l’issue du choc des projets de société, le peuple mûr choisira l’expérience, préservera la paix, consolidera l’unité nationale et marchera ensemble avec le président vers le développement qui se profile à l’horizon.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *