Jean Jacques BOUYA satisfait de l’évolution de deux chantiers à Brazzaville

Le ministre de l’aménagement du territoire et des grands travaux, Monsieur Jean Jacques BOUYA, a visité ce jeudi 06 Octobre 2016, le centre des conférences internationales de Kintélé en phase d’achèvement, avant d’être rejoint par son collègue Léonidas MOUTTOM MAMONI, ministre de la culture et des arts, ainsi que les experts de l’Union Africaine, au chantier du mémorial de l’histoire à Mpila.

Mpila Zone du 4 mars

Mpila Zone du 4 mars
A l’issue de ces visites guidées, Jean Jacques BOUYA, s’est dit satisfait de voir le pays se doter des infrastructures à même d’abriter les cérémonies internationales de grande envergure.
Au centre des conférences internationales de Kintélé, le ministre Jean Jacques BOUYA  a observé les différents compartiments du somptueux complexe qui sera livré le 30 octobre 2016, soit un an après le lancement de ce chantier à ossature en structure d’acier avec fondations en béton armé. Il comporte notamment : une salle des présidents de 375 places avec 03 salons VIP, un palais des congrès de 1500 places, une salle des banquets modulable de 1000 places, un musée de 691m2, un hôtel 4 étoiles de 200 chambres, un Piazza, un Spa de 676m2 avec 01 Fitness center, 01 Sauna, 04 salles de massage, ainsi qu’un héliport.

 

Salle des banquets

Salle des banquets
Le point de chute de cette visite aura été le chantier du mémorial de l’histoire du Congo à Mpila.
Construit sur l’épicentre de la déflagration du 04 mars 2012, ce mémorial a été initialement conçu pour commémorer la mémoire des personnes ayant perdu la vie lors de cette événement malheureux. Son architecture de type R+2, est un ensemble de trois bâtiments en forme de flèche qui offre :

 

Palais des congrès

Palais des congrès
  • Au Rez-de-chaussée : un hall, une salle d’exposition des objets d’art, une salle d’exposition multimédia, une salle de réception VIP.
  • Au 1er étage : un hall, une salle d’exposition modulable, une salle d’exposition multimédia, un coin repas.
  • Au 2e étage : un amphithéâtre d’environ 200 places et une salle d’exposition multimédia.

Les deux niveaux sont reliés par des marches solennelles à l’entrée, quatre escaliers et un ascenseur.
Pour Jean Jacques BOUYA, ce lieu de souvenir de l’histoire, politique, économique ou culturelle, permettra aux générations présentes et futurs de s’instruire, de se cultiver pour prôner le nationalisme. Ce faisant, la position géographiquement stratégique du pays qui se trouve au cœur du continent, lui augure un avenir panafricain.

 

Salle des Présidents

Salle des Présidents
 Pour sa part, le ministre Léonidas MOUTHONE MAMONI, a remercié son collègue pour l’occasion qu’il lui a offert, en visitant ce lieu de la mémoire qui confirme, la place de la culture dans la « Marche vers le développement ». “La présence parmi nous des experts de l’Union africaine témoigne l’intérêt que l’organisation panafricaine accorde à ce haut lieu de la mémoire“, a-t-il déclaré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *