Le Congo et le Kenya consolident leur coopération

Dans l’optique de renforcer la coopération bilatérale et technique entre la République du Congo et la République du Kenya, le ministre de l’aménagement, de l’équipement du territoire, des grands travaux, monsieur Jean Jacques BOUYA, a séjourné au Kenya, du 7 au 14 mars 2018, où il a eu de fructueux échanges avec les autorités de ce pays et effectué quelques visites techniques dans les entités relevant de son domaine.

A l’entame de sa visite de travail, le ministre Jean Jacques Bouya a été reçu par le vice-président Kényan, Son Excellence Monsieur William Ruto. Les deux parties ont évoqué, non seulement, les questions liées à la coopération bilatérale, mais aussi, déploré l’insuffisance des échanges de points de vue et d’expériences dans divers domaines.

 Ce faisant, les questions liées au renforcement des capacités et des connaissances techniques de la jeunesse déscolarisée et à la contribution de celle-ci au développement des infrastructures, ont constitué la toile de fond de la rencontre du ministre congolais de l’Aménagement, de l’Equipement du Territoire, des Grands Travaux et les ministres kényans en charge de l’Education et de la Jeunesse. Il en ressort que des approches avant-gardistes et un engagement politique fort du gouvernement kenyan ont permis de développer des programmes appropriés au sein des universités, écoles et autres structures techniques pour l’occupation et l’emploi de cette catégorie de jeunes.

Cette rencontre a également débouché sur la visite de l’Université technique, de l’Agence nationale des routes interurbaines et des autoroutes, ainsi que de l’Agence nationale de la jeunesse. Trois structures redynamisées grâce à la coopération technique chinoise.

A cette occurrence, Jean Jacques BOUYA s’est s’imprégné de l’expérience kényane en matière d’aménagement et d’équipement du territoire, et mesurer la capacité de certaines sociétés qui ambitionnent d’investir au Congo en mode de Partenariat Public-Privé.

Ceci a d’ailleurs commandé à la visite du Chemin de fer Naïrobi – Mombasa, première tranche du chemin de fer Mombasa- Nairibi-Naivasha. Il était question pour l’homme d’Etat congolais d’apprécier la qualité de l’ouvrage réalisé par China Road and Bridge Corporation (CRBC), filiale du groupe China Communications Construction Company  (CCCC), qui en assure également la gestion.

C’est une infrastructure à écartement standard, débaptisé Standard Gauge Railway qui relie Nairobi, la capitale politique à Mombasa, la capitale économique sur environ 500 km, financée à 90% dans sa première étape par China EximBank, mise en concession sur 10 ans et gérée sous forme de partenariat public privé.

Avec Aviation Industry Corporation (AVIC), un groupe chinois d’ingénierie spécialisé, entre autres, dans les constructions aéronautiques et navales, les séances de travail ont porté sur l’expérience africaine du constructeur, notamment dans les pays de l’Afrique de l’Est.

Cet exercice s’est poursuivi au méga chantier de construction d’une cité de six tours édifiées au centre-ville de Naïrobi a permis au ministre Jean Jacques Bouya de mesurer l’importance des engagements financiers du groupe dans le secteur de l’immobilier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *