Visite de la RN2 par le premier ministre

Le Premier ministre, Clément MOUAMBA a visité le 14 mai 2018, les travaux de traitement des bourbiers sur la route nationale n°2 en compagnie de trois (03) membres du gouvernement, à savoir, Jean Jacques BOUYA, Ministre de l’aménagement, de l’équipement du territoire, des grands travaux, Emile OUOSSO de l’équipement et de l’entretien routier et Hugues NGOUELONDELE des sports et de l’éducation physique.

La délégation gouvernementale a apprécié l’état de dégradation de la route nationale n°2 entre Brazzaville et Gamboma sur 320 km.

Le ministre de l’aménagement, de l’équipement du territoire, des grands travaux a fait la présentation de l’ouvrage en chantier au Premier ministre, à chaque point d’arrêt.

Le Premier ministre quant à lui, a pris l’engagement de financer la maintenance de cet axe routier et de poursuivre les travaux de ces bourbiers pendant toute la saison sèche, malgré le budget d’austérité de l’année en cours.

Lancés en janvier 2018 et exécutés par la société China State Construction Engineering Corporation  (CSCEC), les travaux de traitement des douze (12)  bourbiers qui rendaient autrefois la circulation difficile sur la RN2, dans son tronçon Massa-Inghat-Oyonfoula s’avancent normalement.

Il s’agit notamment des bourbiers de Massa, de Nkoua sur quatre sites de Dieuleveut, Odziba, Ingah sur trois sites, de Léfini et Oyonfoula.

Pour les bourbiers de 11m de long et 7m de large, les travaux à réaliser concernent la couche de fondation en sable limoneux jaune ou en tout venant concassé, selon des techniciens et la longueur des sites, d’une épaisseur de 0,30 cm ; la couche de base en tout venant concassé d’une épaisseur de 0,20 cm et de la couche de la grave bitume d’une épaisseur de 0,12 cm. La structure de la chaussée varie selon la distance de l’ouvrage à traiter. La longueur est de 7 m si la longueur du bourbier est inférieure à 100 m, elle est de 11 m si la longueur du bourbier est supérieure à 100m.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *