Dans la perspective de concrétiser la construction de la ZES de Pointe-Noire

En séjour de travail à Brazzaville, la délégation des experts de la China Overses Infrastructure Development et Investment Corporation Limited, COIDIC, conduite par Liu Zhun, a eu une séance de travail, ce vendredi 27 juillet 2018,  avec une équipe gouvernementale conduite par le ministre de l’Aménagement, de l’équipement du territoire, des grands travaux, monsieur Jean Jacques Bouya.

Le ministre Jean Jacques BOUYA était accompagné des ministres Pierre Mabiala des affaires foncières et du domaine public, chargé des relations avec le Parlement, représentant le ministre des zones économiques spéciales, Yvonne Adélaïde Mougany des petites et moyennes entreprises, de l’artisanat et du secteur informel et Ingrid Olga Ebouka Babakas, du Plan, de la Statistique et de l’intégration régionale.

Cette réunion qui portait sur la validation de la première étape des études de faisabilité de la Zone économique spéciale de Pointe Noire a abouti à la signature d’un accord-cadre après les négociations menées, du 23 au 27 juillet 2018, par les experts de la COIDIC et le comité interministériel des cadres congolais.

A cette occurrence, les deux parties ont examiné le rapport du projet de construction de la zone économique spéciale de Pointe-Noire qui sera construit sur 11 km². Ce projet qui constitue un des volets important du Forum de coopération sino-africain (FOCAC) s’inscrit dans le cadre de la diversification de l’économie nationale.

Ce document qui satisfait les deux parties sera présenté à la septième édition du Forum de coopération sino africaine qui se tiendra du 1er au 4 septembre 2018, à Pékin, en Chine.

A cette occasion, le Ministre Jean Jacques BOUYA a insisté sur l’importance du projet qui constitue un des axes prioritaires du contenu du partenariat stratégique global entre le Congo et la Chine.

Les autres membres du gouvernement qui ont pris la parole ont martelé sur la nécessité d’accélérer la mise en place de la ZES de Pointe Noire.

Les experts du COIDIC, consortium d’entreprises chinoises, spécialisée dans la conception des projets d’exploitation ont fait une présentation des études détaillées du projet dans leur première phase et pensent que  celles-ci, ayant reçu les amendements des deux parties, seront finalisées à la fin du août 2018.

Ce projet de construction et de développement de la zone économique spéciale de Pointe-Noire se caractérise par une planification industrielle dont le positionnement stratégique est capital et orienté vers la demande, tout en respectant la chronologie du développement de l’industrie.

La ville de Pointe-Noire dispose de plusieurs avantages et atouts pour la réalisation de ce projet dont la concrétisation nécessite 500 à 560 Mégawatts d’énergie d’électrique. D’où l’intérêt de construire une centrale à gaz et un port multifonctions adossé à la ZES.

Les deux parties ont accordé leurs violents sur rentabilité et la compétitivité de cette zone économique spéciale, grâce au développement des industries novatrices.

Elles ont aussi travaillé: sur la base du projet élaboré par la partie congolaise, à partir de la proposition de la partie chinoise en date du 18 juillet 2018. Au terme des travaux, les deux parties se sont convenues sur l’ensemble des dispositions de l’accord-cadre qui comprend quinze articles.

En conclusion, les deux parties ont réaffirmé la volonté commune et la ferme détermination de procéder à la signature de l’accord-cadre, en marge du forum sino-africain de septembre 2018, à Pékin.

Le document a été paraphé par le chef de la délégation China Overses Infrastructure Development et Investment Corporation Limited, Liu Zhun et le directeur du cabinet du ministre de l’Aménagement, de l’équipement du territoire, des grands travaux, Dieudonné Bantsimba.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *