Les infrastructures au cœur des audiences entre le ministre Jean Jacques BOUYA et des diplomates en poste au Congo

Le ministre de l’aménagement, de l’équipement du territoire, des grands travaux, Jean Jacques BOUYA, a eu, tour à tour, des séances de travail, ce lundi 10 décembre 2018, avec la Conseillère économique et commerciale près l’ambassade de Chine au Congo, madame Yang PEIPEI ; le Directeur  de l’Agence française de développement au Congo, monsieur Lionel CAFFERINI et l’ambassadeur d’Italie au Congo, monsieur Andrea MANZELA.

L’audience avec madame Yang PEIPEI a porté sur la revue de tous les sujets liés aux conclusions du forum de coopération Chine- Afrique et de la 4ème édition du forum investir en Afrique, tenus en septembre dernier respectivement à Beijing et à Changsha auxquels a pris part le Président de la République Denis SASSOU N’GUESSO, lors de sa dernière visite d’Etat, en Chine.

 Les deux interlocuteurs ont également planché sur les préparatifs de la 5ème édition du forum invertir en Afrique qui aura lieu en septembre prochain, en République du Congo.

Initié par la Banque de développement de la République populaire de Chine, ce Forum est organisé avec l’approbation du gouvernement chinois, en partenariat avec la Banque mondiale.

Quant au Directeur de l’AFD, Lionel CAFFERINI, il a échangé avec le ministre Jean Jacques BOUYA sur les projets de coopération financés par l’Agence française de développement.

 Il s’agit de deux catégories de projets à savoir ceux en cours de réalisation et ceux en études dans les secteurs de l’énergie, de l’eau et d’assainissement.

Les deux personnalités se sont félicitées de l’état d’avancement du projet de drainage des eaux pluviales de Brazzaville et des travaux de construction de la corniche sud de Brazzaville tronçon Case-De-Gaulle/Giratoire Fulbert YOULOU, à Makélékélé. L’hôte du ministre de l’aménagement, de l’équipement du territoire, des grands travaux, Jean Jacques BOUYA en a profité pour fustiger le comportement des maraichers qui se sont réinstallés le long de la corniche, alors qu’ils avaient été indemnisés. Cet état de chose fragilise l’ouvrage qui pourrait s’éroder à l’avenir.

Parlant du projet d’assainissement des villes de Pointe-Noire et de Brazzaville, deux cours d’eau sont concernés, respectivement les rivières Songolo et La Tsiémé.

Les deux parties se sont accordées pour requalifier les projets en fonction des besoins du pays et des exigences de la conjoncture économique actuelle.

 Avec l’ambassadeur d’Italie au Congo, Andrea MANZELA, il s’est agi aussi des sujets de coopération bilatérale entre ce pays et le Congo.

Les deux hommes d’Etat ont évoqué, non seulement les sujets de coopération bilatérale, mais aussi les sujets de coopération trilatérale directement liés aux institutions financières internationales à savoir la Banque mondiale, le Fonds monétaire international et Eximbank y compris Eximbank-Italie. Le ministre Jean Jacques BOUYA et son hôte ont saisi l’occasion de voir comment réactualiser les contrats signés entre les deux Etats en ce qui concerne, entre autres, le Port autonome de Pointe-Noire et le Chemin de fer Congo océan.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *