Vers la concession de la RN1

Une mission conjointe composée de la commission nationale de réception des ouvrages finis, des agents de la coordination technique de la Délégation générale aux grands travaux, d’Egis International (mission de contrôle), de China State Construction Engineering corporation (constructeur de la RN1), a entamé, ce mardi 18 décembre 2018, une visite technique sur cette route lourde, prélude à la mise concession de celle-ci.

Cette mission était conduite par le ministre de l’aménagement, de l’équipement du territoire, des grands travaux, Jean Jacques BOUYA

La première étape de cette visite technique a concerné le segment Péage de la Lifoula, à Brazzaville, au pont du Djoué, dans le district de Mayama, département du Pool.

Longue de 535 km, la route Pointe-Noire/Brazzaville dont l’importance socio-économique est avérée devrait se doter d’un outil de suivi et d’entretien très efficace en vue de sa pérennisation.  Sa mise en concession ainsi que l’axe Brazzaville-Ouesso s’impose, au regard de ses effets multiplicateurs.

Deux ans après son inauguration par le président de la République, cette route subit les actes d’incivisme de la part des usagers qui, contrairement aux normes de l’entretien de la pérennisation de celle-ci, menacent la chaussée.

« Dans la nécessité de la protéger, nous sommes dans l’obligation de  trouver des mesures susceptibles de préserver cet acquis, œuvre titanesque qui contribue efficacement à l’éclosion économique du pays », a fait savoir le ministre Jean Jacques BOUYA.

Initialement dimensionnée pour un trafic T3, soit de mille (1000) à trois mille (3000) véhicules par jour, un renforcement de la chaussée a été réalisé passant ainsi la structure de la chaussée à la classe T4 c’est-à-dire trois mille (3000) à six mille (6000) véhicules par jour.

Construite par la société CSCEC, China State Construction Engineering Corporation, sous le contrôle d’Egis International, dans le cadre du partenariat stratégique entre la Chine et le Congo, conclu en 2006, cette route nationale, l’un de principaux maillons de la chaine des transports joue, non seulement, un grand rôle dans le transit dans la sous-région, mais aussi, favorise le dynamisme des échanges entre la côte atlantique et l’hinterland.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *