Le nouveau module de l’aérogare de l’aéroport de Pointe-Noire désormais opérationnel

Les ministres Jean Jacques Bouya, de l’Aménagement, de l’équipement du territoire, des grands travaux et Fidèle Dimou, des transports, de l’aviation civile et de la marine marchande ont assisté, le 15 janvier 2019, à l’arrivée du vol international d’Ethiopian Airlines, à la nouvelle aérogare de l’aéroport international de Pointe-Noire. Cette activité s’inscrivait dans la suite de la cérémonie de mise en service effective du deuxième module des installations terminales de cet aéroport qui a eu lieu la veille.

Cette cérémonie s’est déroulée en présence des préfets des départements de Pointe-Noire et du Kouilou, du Maire de la ville et des autres corps constitués départementaux.

Cette mise en exploitation effective marque l’entrée de plain-pied de l’aéroport Antonio Agostino Neto dans une nouvelle ère de son histoire dans le hub des plateformes aéroportuaires aux normes internationales.

Construit par la société China Jiangsu International, sous le contrôle de l’ingénieur français Veritas, le deuxième module de l’aérogare de Pointe-Noire inauguré, le 11 octobre 2015 par le Président de la République, est un bâtiment à trois étages offrant un espace d’environ 18 000 m² comprenant toutes les commodités requises et dignes d’une infrastructure de son envergure dotée de deux groupes électrogènes d’une capacité de 2.800 KVA, chacun.

Prenant la température de ce nouveau terminal, le ministre des transports, de l’aviation civile et de la marine marchande qui présidait, depuis le 14 janvier du mois en cours, la mise en exploitation de cette plateforme flambant neuve en assistant à l’arrivée de quelques vols domestiques et internationaux, pense que la mission a été bien accomplie. Le tout s’est passé comme souhaité et sans aucune fausse note. « Nous avons pris l’engagement devant toute la République que le 14 janvier 2019 le deuxième module de l’aéroport de Pointe-Noire  devrait être mis en exploitation. C’est chose faite et tout se passe bien », a déclaré le ministre Fidèle Dimou.

La réalisation des nouvelles installations terminales de l’aéroport international de Pointe-Noire est l’expression de la volonté du Président de la République, Denis Sassou Nguesso, de moderniser de façon  intégrale de cette plateforme aéroportuaire, de renforcer ses équipements et d’accroitre son trafic annuel des passagers.

En sa qualité de maitre d’ouvrage délégué, le ministre de l’Aménagement, de l’équipement du territoire, des grands travaux, Jean Jacques Bouya a saisi l’occasion pour se rassurer de la bonne fonctionnalité des équipements et de l’exploitation optimale de l’ouvrage.

Le ministre Jean Jacques Bouya a insisté sur la pérennisation de cet acquis. « Les infrastructures modernes ont des obligations et des devoirs. Il est de bon aloi de s’accommoder à leur utilisation pour qu’elles servent sur une longue durée. Vous avez dû constater, à une certaine période, qu’il y a eu du matériel qui avait pris un coup ici, à cause de non utilisation de celui-ci. J’attire donc l’attention de l’entreprise qui a la charge de l’exploitation de cette plateforme. Nous ne souhaitons plus reprendre les mêmes choses. Nous devons faire un effort d’aller de l’avant pour ne pas se retrouver dans un processus d’éternel recommencent. Le concessionnaire doit impérativement veiller au bon usage des équipements pour que nous n’assistions plus à ce spectacle désolant », a-t-il martelé.

Le lendemain de l’activité, le ministre des transports, de l’aviation civile et de la marine marchande a assisté à l’arrivée, dans la soirée, d’un autre vol international en provenance de Paris, en France.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *