BAD: 15 Milliards FCFA pour les raccordements routiers au Pont route-rail entre Brazzaville – Kinshasa.

La 3ème réunion du comité d’organisation de la table-ronde des partenaires techniques et financiers en vue de la construction du pont route-rail entre Brazzaville et Kinshasa avec le prolongement du chemin de fer Kinshasa-Ilébo ainsi que l’aménagement et le bitumage de la route Ouesso-Bangui-N’djaména et la navigation sur le fleuve Congo et ses affluents Oubangui et Sangha s’est tenue le 6 mai 2019, à Brazzaville, sous la direction du ministre de l’aménagement, de l’équipement du territoire, des grands, Jean Jacques BOUYA, président du comité d’organisation de la table-ronde.

Regroupant les responsables de la Banque africaine de développement, de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale, les ministres et experts des quatre (4) pays concernés par ces projets intégrateurs, cette troisième réunion s’est donné comme objectifs la mise au point de l’état d’avancement des préparatifs de la table-ronde, du budget de l’évènement, des différentes présentations de la table-ronde et la présentation du compte-rendu des préparatifs de la table-ronde au chef de l’Etat congolais Denis SASSOU NGUESSO désigné champion par ses pairs pour le projet pont route-rail.

A l’issue de la réunion, il ressort ce qui suit :

–  le Représentant de la BAD  a confirmé l’engagement de son institution à financer l’organisation de la table-ronde à hauteur du reliquat disponible sur les études du CD13. Il a aussi annoncé la mise à disposition d’une allocation de vingt millions U.C (d’unité de compte) sur le guichet des biens publics régionaux pour le financement des raccordements routiers au pont route-rail ;

– la CEEAC est invitée à accélérer le processus de recrutement de la société spécialisée en évènementiel ;

– les Etats devront envisager la possibilité de préfinancer les missions de sensibilisation des partenaires techniques et financiers suivant les modalités à convenir avec la CEEAC. Les frais y afférents seront remboursés sur le budget de la table-ronde ;

– la sensibilisation des partenaires techniques et financiers par les ministres en marge des assemblées annuelles de la BAD prévues à Malabo, en Guinée Equatoriale, du 10 au 14 juin 2019 et du forum des investisseurs arabes prévu à N’djaména, le 26 juin 2019. La CEEAC devra saisir les partenaires identifiés à cet effet ;

– un glissement non significatif de la date de l’organisation de la table-ronde initialement prévue pour le 20 juin et idéalement le 3 juillet 2019.

Dans son allocution, la Secrétaire générale adjointe de la CEEAC, Marie Thérèse Chantal MFOULA a saisi l’occasion pour remercier le groupe de la banque africaine de développement pour appui dans l’organisation de la table-ronde avant de résumer l’état d’avancement de ses préparatifs qui malgré les difficultés les difficultés rencontrées, se déroulent conformément à la feuille de route. La Secrétaire générale adjointe de la CEEAC a fait savoir que les projets de construction du pont route-rail entre Brazzaville et Kinshasa avec le prolongement du chemin de fer Kinshasa-Ilébo ainsi que l’aménagement et le bitumage de la route Ouesso-Bangui-N’djaména et la navigation sur le fleuve Congo et ses affluents Oubangui et Sangha ont déjà atteint leur maturité pour être présentés à la table-ronde. 

Rappelant son rôle de chef des bailleurs de fonds du programme des infrastructures pour le en Afrique, PIDA, en sigle, le représentant de la BAD, Joseph KOUASSI NGUESSAN, chef de division infrastructures, énergie et secteur financier pour l’Afrique centrale, s’est félicité des résultats escomptés et a réitéré la disponibilité de son institution d’accompagner les Etats impliqués dans l’organisation de la table-ronde en vue de la mise en œuvre de ces projets structurants et intégrateurs.

« Cette réunion fait suite à la rencontre d’Abidjan qui avait permis de constater l’état d’avancement de l’étude corridor 13 dont l’avant-projet détaillé sont désormais disponibles, d’une part, et d’autre part, la finalisation depuis janvier 2017, des études détaillées du pont route-rail entre les villes de Brazzaville et Kinshasa. J’exhorte les participants à continuer dans cette lancée, afin de réussir la mobilisation des énormes ressources nécessaires », a-t-il cobnclu.

Clôturant les travaux de la troisième réunion du comité d’organisation de la table-ronde des partenaires techniques et financiers, le ministre Jean Jacques BOUYA, président du comité d’organisation de cette table-ronde, se félicitant de la moisson de cette rencontre, a apprécié l’initiative de la Banque africaine de développement du don octroyé pour le financement des raccordements routiers au pont route-rail et sollicité, une fois encore son apport, non seulement dans la réussite de la table-ronde, mais aussi, dans la mise œuvre de ces projets à portée régionale dont l’importance n’est plus à démontrer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *