APPEL A MANIFESTATIONS D’INTÉRÊT N° 001-2019 REPUBLIQUE DU CONGO

LOT 1 : Assistance à la passation de marchés et supervision des travaux.

lot 2 : PRODUCTION DU PLAN D’ACTION DE REINSTALLATION DES PERSONNES IMPACTEES PAR LES travaux de la phase 2 du programme de drainage des eaux pluviales de Brazzaville.

SERVICE DE CONSULTANTS

La République du Congo a signé avec l’Agence Française de Développement (AFD) le 21 juillet 2015 une convention de financement d’un montant de 62 millions d’euros relative à la mise en œuvre de la phase 2 d’un programme de drainage pluvial à Brazzaville (CCG 1104) et a l’intention d’utiliser une partie de ces subventions pour effectuer les paiements au titre du contrat suivant : supervision des travaux de la phase 2 du programme de drainage des eaux pluviales de Brazzaville.

Les activités principales de la phase 2 du programme de drainage des eaux pluviales de Brazzaville sont organisées autour de l’aménagement et la réhabilitation de la rivière Tsiémé. Le périmètre du projet pourra être étendu à quelques rivières comme : Mfilou, Kélékélé, Mpila 1 et Mpila 2. Trois types d’interventions sont prévus : (i) le recalibrage du lit des cours d’eau incluant la mise en œuvre de canaux à ciel ouvert en béton, perré-maçonné ou terre naturelle, sur une longueur d’environ 8 km afin de permettre le passage d’une crue décennale ; (ii) la reconstruction des ouvrages principaux représentant des goulots d’étranglement pour l’écoulement, tels que des ponts ; (iii) le développement du réseau de drainage secondaire et le pavage des voiries dans des secteurs « pilotes », sur des linéaires d’environ 3,5 km.

Un nombre important d’habitations ont été construites dans le lit majeur de ces rivières au fil du temps. Dans ces conditions, la libération des emprises foncières requises pour la construction des infrastructures du projet vont impliquer des déplacements de populations conséquents[DS1] , de l’ordre de 2000 personnes.

L’AFD applique les politiques environnementales et sociales de la Banque Mondiale aux projets qu’elle finance.[DS2]  Pour les projets susceptibles d’entraîner des déplacements de populations, un Plan d’Action de Réinstallation (PAR) devra être produit, afin de spécifier les procédures et mesures qui seront prises pour réinstaller et dédommager comme il se doit les personnes impactées par le projet. La mise en œuvre des mesures prévues au PAR fera l’objet d’un suivi jusqu’à leur achèvement.

Les services sollicités dans le cadre du présent Avis à Manifestation d’Intérêt seront répartis en deux lots. Les candidats peuvent manifester leur intérêt pour l’un des deux, ou pour les deux lots.

Lot 1 : Appui à la passation de marchés des travaux et supervision

Les services comprennent les missions suivantes :

  • Assister le Maître d’Ouvrage dans le processus de sélection de l’entreprise des

   travaux en :

  • actualisant le dossier de consultation des entreprises ;
  • participant à l’analyse des offres ;
  • assistant le maître d’ouvrage lors de la mise au point et la signature du

contrat.

  • Superviser les travaux jusqu’à la réception

La mission de supervision relèvera de deux types de tâches, elles-mêmes décomposées en sous-tâches :

  • la direction de l’exécution du ou des contrats de travaux, l’ordonnancement, le

   pilotage et la coordination du chantier :

  1. La préparation des travaux : mise en place et installation du chantier ;
    1. Le contrôle technique du chantier et de la mise en œuvre du PGES travaux (y compris clauses RSE renforcées tels qu’utilisées dans les documents type AFD pour les marchés de travaux à fort impact environnemental & social) ;
    1. Le contrôle administratif et financier du chantier – relations avec la maîtrise d’ouvrage ;
  • la phase d’achèvement des travaux :
    • Réceptions et rapports – Gestion de l’exercice des garanties par l’entreprise et de la levée des réserves ;
    • Décompte général et définitif ;
    • Rapport final du contrôle des travaux.

Lot 2 : Production et appui à la mise en œuvre du PAR

Les services du consultant consisteront à :

  • Produire un Plan d’Action de Réinstallation conforme aux standards internationaux et à la réglementation nationale en vigueur ;
  • Suivre et superviser la mise en œuvre du Plan d’Action de Réinstallation (PAR).

Le Ministère de l’Aménagement, de l’Equipement du Territoire, des Grands Travaux invite les candidats à manifester leur intérêt à fournir les services décrits ci-dessus.

Les critères d’éligibilité à un financement de l’AFD sont spécifiés à l’article 1.3 des « Directives pour la passation des marchés financés par l’AFD dans les états étrangers », document disponible sur le site web de l’AFD (www.afd.fr).

Les candidats intéressés doivent fournir les informations justifiant qu’ils sont qualifiés pour exécuter les services (brochures, références récentes concernant l’exécution de contrats analogues, expérience dans des conditions similaires, disponibilité des connaissances nécessaires parmi le personnel, etc.). Le caractère similaire des expériences sera analysé en fonction de : ampleur des contrats, nature de la prestation, domaine technique, contexte géographique. Les candidats peuvent s’associer pour renforcer leurs compétences respectives.

Le Ministère de l’Aménagement, de l’Equipement du Territoire, des Grands Travaux dressera une liste restreinte de six (6) candidats maximum par lot, présélectionnés sur la base des candidatures reçues, auxquels il adressera le Dossier d’Appel d’Offres pour la réalisation des services requis.

Les manifestations d’intérêt doivent être déposées à l’adresse mentionnée ci-dessous au plus tard le 08 octobre 2019 à 14 heures précises (heure locale) et porter expressément la mention sur le ou les lots soumissionnés

A l’attention de Mme Caddy Elisabeth NDALA

Coordination des marchés publics et de la réglementation

[Ex Immeuble du Plan/Rond-point du CCF (Centre culturel français), 5ème étage, portes 505 et 506, Tél. : (+242)  22 281 47 13 ;  BP : 1127 ; Fax : (+242)  22 281 40 21 ; E-mail : contact@grandstravaux.org ; marches.cmpr@dggt-gouv.cg]

                                                                Fait à Brazzaville, le 04/09/2019

                          La Coordonnatrice des marchés publics

                                                                     et de la règlementation p.i,

                                                                                                                                                                       Caddy-Elisabeth NDALA.-


 [DS1]Est-ce qu’on donne une estimation du nb de personnes impactées pour attire des gros cabinets? De mémoire, 1000 parcelles ?

 [DS2]à revoir sur la formulation avec Romain

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *