Pont route-rail : le projet se consolide

Un accord bilatéral sur le financement, la construction et l’exploitation du pont route-rail sur le fleuve Congo entre Brazzaville et Kinshasa a été signé, le 11 novembre 2019 à Johannesburg, en Afrique du Sud entre le gouvernement de la République du Congo représenté par le Ministre de l’aménagement, de l’équipement du territoire, des grands travaux, Jean Jacques BOUYA et le gouvernement de la République démocratique du Congo représenté par son vice-premier ministre, ministre du plan, Elysée MUNEMBWE TAMUKUMWE, en présence du Président de la Banque Africaine de Développement, Akinwumi ADESINA et du Directeur général d’Africa 50, Alain EBOBISSE en charge du dossier.

La signature de cet accord qui intervient après celui portant sur le cadre juridique et technique signé, le 7 novembre 2018 s’est déroulée, en marge  de la deuxième édition du forum Africa Investment qui s’est tenue, du 11 au 13 novembre 2019, en présence des Chefs d’Etat sud-africain Cyril RAMAPHOSA et rwandais Paul KAGAME. Les deux mandataires des présidents Denis SASSOU N’GUESSO et Felix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO ont chacun dans son style, réitéré l’importance de ce projet d’intégration.

 « La signature de cet accord interétatique consolide la volonté de nos deux Etats de voir cet ouvrage se réaliser  et de répondre enfin aux défis de l’intégration régionale » a indiqué le vice premier ministre de la RDC, Elysée MUNEMBWE TAMUKUMWE lors de la signature de l’accord.

Le ministre congolais en charge de l’aménagement du territoire et des grands travaux quant à lui, a édifié l’assistance sur les étapes qui restent dans la réalisation de ce projet tant rêvé  et tant attendu par les populations des deux rives du Fleuve Congo.

Cette étape de Johannesburg illustre, d’une part, la mise en place d’une commission intergouvernementale, la procédure d’appel d’offres international pour sélectionner le partenaire adjudicataire du marché de construction, d’exploitation et de maintenance de l’ouvrage et, d’autre part, la ratification par les deux pays de l’accord bilatéral dont la vitesse de croisière sera la tenue, dans les jours à venir à Brazzaville, de la table ronde des bailleurs de  fonds.

A travers cet accord, une nouvelle étape vient d’être franchie dans la réalisation de ce grand projet du siècle.

Cet accord sur le financement, la construction et l’exploitation du pont route-rail entre Brazzaville et Kinshasa dégage des opportunités qui ne laissent indifférentes toutes les parties prenantes.

Au cours des assises, les représentants des deux Etas ont profité de l’occasion pour faire un plaidoyer sur d’autres projets du NEPAD et de la  Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale, CEEAC notamment les corridors 13 et 14.

Le ministre Jean Jacques BOUYA a saisi également l’occasion pour échanger avec des porteurs de projets, investisseurs et banquiers, à l’instar du docteur Sidy OULD TAH, directeur général de la Banque arabe pour le développement économique de l’Afrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *