Aéroport international Antonio Agostino Neto de Pointe Noire

  • Les travaux de modernisation de l’aéroport international Antonio Agostino Néto de Pointe Noire ont essentiellement touché tous les compartiments. Tout commence par la réhabilitation de l’ancienne aérogare qui a subi une cure d’actualisation pour le sortir de l’état de vétusté.
  • D’autres travaux de modernisation ont porté sur l’élargissement, le renforcement et l’extension des aires de mouvement de l’aéroport ainsi que ceux du prolongement de la piste d’atterrissage.
  • Lancés le 21 novembre 1999 par le Président Denis Sassou Nguesso, ces travaux ont été réceptionnés le 29 juillet 2005. Ils portrent sur :
  • L’élargissement de la piste de 30 à 45m + 5m d’accotement de part et d’autre ;
  • L’allongement de la piste de 2000 à 2600m + 100 m de prolongement d’arrêt à chaque seuil ;
  • Le renforcement général des chaussées existantes ;
  • La création d’une nouvelle bretelle ;
  • L’extension des aires de stationnement ;
  • La réalisation du balisage diurne.
  • Les travaux du deuxième module de l’aéroport international ont été lancé le 24 décembre 2011 par le président Denis Sassou Nguesso.
  • Le bâtiment d’environ  190 000 mètres cubes de volume est le fruit d’une conception architecturale futuriste, qui allie tous les matériaux de construction pour se cristalliser en une masse scintillante  et reluisante de couleur bleue marine, calquée sur les valeurs  intrinsèques de l’Océan Atlantique.
  • Les trois niveaux du bâtiment supportent des espaces et équipements agencés suivant une distribution propre aux activités aéroportuaires, prévoyant pour cette aérogare, un traitement estimé à Un Million Cinq Cent Milles (1 500 000) Passagers par an.
  • L’aérogare est bâtie sur une superficie de 9850 mètres carrés et reliés par des longrines de solidarisation également en béton armé coulés sur place.

 

  • Au rez-de-chaussée de cette aérogare, on trouve :
    • Un hall de réception des bagages nanti de 3 carroussels ou tapis bagages;
    • Une zone de tri bagages avec 2 plateaux de triage ;
    • Un bureau des bagages perdus ;
    • 8 postes de contrôle pour la police d’immigration ;
    • 2 postes de contrôle médical ;
    • 6 postes de contrôle de sureté bagages ;
    • Un local pour la Centrale de traitement d’air ;
    • 6 ascenseurs panoramiques pour le public ;
    • 2 ascenseurs de transfert d’étages ;
    • 2 ascenseurs privés pour le personnel exploitant ;
    • 6 escalators dont 4 côté ville ;
    • 3 salons privés dans la zone VIP.
  • Pour l’exploitation administratives, l’aérogare comporte:
  • 24 bureaux administratifs ;
  • 2 salles de réunions ;
  • Une salle de crise ;
  • Un centre de commande ;
  • Une salle de vidéo surveillance ;
  • Une salle technique des équipements du courant faible ;
  • Des locaux des équipements de climatisation centrale ;
  • Une grande cuisine et un réfectoire pour le personnel exploitant.
  • Tous ces équipements de mobilité mènent au premier étage consacré au traitement des passagers au départ où l’on trouve :

4 comptoirs d’enregistrement des bagages classiques ;

  • Un comptoir d’enregistrement des bagages hors format ;
  • 8 postes de contrôle de police d’immigration ;
  • 4 lignes de contrôle sûreté pour les bagages à main ;
  • 2 salons VIP ;
  • 4 zones de commerce ;
  • Une salle d’attente avec 505 sièges ;
  • Un  local pour la Centrale de traitement d’air ;
  • Un local fumeur ;
  • Une salle de prières ;
  • Un local change nourrissons ;

12 bureaux pour la sûreté et les compagnies aériennes.