L’AGENCE FRANÇAISE DE DEVELOPPEMENT

Issue de la Caisse Centrale de la France Libre (créée à Londres en 1941 par le Général de Gaulle), l’Agence Française de Développement (AFD), établissement public sous tutelle du ministère de l’Economie, des Finances et de l’Industrie et du Ministère des Affaires étrangères et de l’Outre-mer, s’est vu confier une mission d’intérêt général : le financement du développement.

Depuis plus de soixante ans, l’AFD contribue au développement économique et social de nombreux pays étrangers et à la promotion de l’Outre-mer. Établissement public et institution financière spécialisée, l’Agence est notamment l’opérateur pivot du dispositif français d’aide publique au développement.

Elle intervient dans plus de quatre-vingts pays en développement et dans l’ensemble des collectivités de l’Outre-mer français. L’AFD concourt au financement de projets économiques et sociaux, par le biais d’instruments financiers diversifiés, qui vont de la subvention aux prêts à conditions de marché. Ses domaines d’intervention couvrent les projets productifs publics et privés, les infrastructures, l’éducation et la santé. L’Agence développe, enfin, des partenariats financiers et intellectuels avec d’autres bailleurs de fonds.

Au Congo dans le cadre des infrastructures, l’AFD finance les projets suivants :

– Drainage des eaux pluviales

Financé par l’Agence Française de Développement, dans le cadre du CD2, contrat de  Désendettement et de Développement entre cette institution financière et la République du Congo, le projet concerne les villes de Pointe-Noire et de Brazzaville. Il s’agit, en effet, de l’aménagement et de l’assainissement des collecteurs naturels ciblés et prioritaires de ces deux villes du pays.

Corniche sud de Brazzaville

Allant de la Case De Gaulle au Pont du Djoué, ce tronçon d’une longueur de 5 km 200 m s’inscrit également dans le contrat de  Désendettement et de Développement entre la France et le Congo. Le projet intègre l’aménagement des quartiers de Bacongo et de Makélékélé.

Depuis 2010, l’AFD a octroyé plus de 300 milliards de FCFA à la République du Congo.